dimanche 22 juillet 2012

Gaël Cottat


Vous connaissez sans doute ce jeune acteur français qui incarne dans la série "Soda" le personnage de Ludovic Drancourt, dit Ludo, l'ami d'Adam, le personnage principal.


Gaël Cottat est né en 1986 dans le Nièvre.
Acteur, il est aussi auteur : il a écrit le scénario et les dialogues de cette exquise variation sur le thème du Petit Prince, réalisé par Florence Bolufer en 2007, "Dessine-moi" :

video


Il a récidivé dans un autre court métrage, "La rupture", réalisé par Fernando do Azevedo.
Gaël s'empare finalement de la caméra en 2011 en dirigeant son script, "Le vieille dame et le garçon".

Auteur, il l'est également dans un sens plus classique : il a en effet publié deux ouvrages, un roman "Tant que les papillons auront des ailes", et un texte flirtant avec le poème en prose, "Mots pour maux" :

Le front aux vitres C'est une drôle d'histoire d'amour.
L'homme vit au Brésil , la femme à Bordeaux.
L'homme a environs 35 ans et la femme 30.
Ils se rencontrés il y a un an sur une plage.
L'homme a fait le premier pas.
La rencontre, le coup de foudre, la passion et puis la fin des vacances.
L'homme est divorcé, elle ne s'est jamais mariée.
Aucun n'a d'enfant, les deux aimeraient en avoir.
Ils ont chacun un boulot en or qu'ils ne peuvent pas lâcher
et puis la barrière de la langue, des coutumes, la peur de laisser derrière soi sa famille,
ses amis.
Ils s'appellent tous les soir, au moins une heure.
Il lui parle de ses chantiers, elle lui parle de ses clients.
Ils rient, ils pleurent, ils se disputent mais ils ne font l'amour que quelques fois par an.
Elle rogne sur son budget shopping pour acheter le prochain billet d'avion.
Il fait des heures supplémentaires pour payer le sien.
Quand il repart, elle a mal.
Elle dort pendant des jours avec le t-shirt qu'il a oublié chez elle et se refuse à le laver.
Il ne défait pas ses valises tout de suite parce qu'il se dit que sur un coup de tête
il serait prêt à repartir.
Ils se jouent du décalage horaire pour mettre leur rythme sur le même fuseau.
C'est bien compliqué. Elle s'efforce de ne pas regarder les autres hommes;
il ne couche qu'avec des prostituées.
Si ce n'est que du sexe ça ne compte pas vraiment.
Elle s'endort tous les soirs en pensant à lui, elle serre toutes les nuits très fort le traversin
mais elle est toujours seule lorsqu'elle se réveille.
Elle a l'impression d'être une sorte de none et lui c'est son bon dieu.
Elle déteste ses amies qui râlent sur leur mari à cause d'une soirée football ou des chaussettes dans la chambre.
Elle voudrait bien qu'il y est du linge sale qui traine et de la bière dans le frigo.
Elle aimerait bien aller faire les courses le samedi, cuisiner pour deux, ne plus avoir à sortir les poubelles, en-tendre ronfler...
Il ne comprend pas ses collègues qui râlent parce que leurs femmes sont encore allées chez le coiffeur ou qu'elle ont dépensé trop d'argent pour une paire de chaussure.
Il voudrait bien des chaussures à talon haut dans son placard.
Il voudrait bien qu'on ait besoin de lui pour changer une ampoule, tondre la pelouse le dimanche.
Elle est parfois fatiguée, énervée, elle aimerait bien un bon massage des pieds. 
Elle sait qu'il est là mais il n'y personne.
Il sait qu'elle existe mais il ne la voit pas.
L'absence ça vous ronge de l'intérieur, c'est impalpable et omniprésent.
Ils ne demandent qu'à s'aimer mais ça leur fait mal.
Pourtant ils croient plus que tout, malgré tout.
Ils y en a qui croient en Jésus, en la Bible, eux croient en leur amour.



"Tant que les papillons auront des ailes" 2010

Des mots pour toi
Y'a les mots qui fâchent, les mots qui blessent et l'émotion comme une caresse
y'a les mots tard qu'on dit après et les mots très vite regrettés
Y'a les maussades, ça c'est les tristes et les monarches ça c'est les riches
y'a les moqueurs c'est pas gentil, qui parfois causent sur leurs amis
les mots bien souvent sont modestes mais non dépourvu d'un sens leste
on peut les maugréer, les taire, à chacun son vocabulaire
Des mots pour toi j'en ai bien trop de tendresse,
d'adieu, tout le dico
De la consonne aux voyelles
des mots doux cousus en dentelle
Que l'on aime autant qu'on déteste les longs discours comme les petits textes
je laisse les poèmes à Rimbaud
il sait mieux lire entre les lignes
moi j'ai tari tout l'alphabet à chercher mes mots pour la rime
le mot juste sonnera toujours faux
le mot valise s'en va un jour
On a toujours un mot de trop lorsqu'il s'agit de maux d'amour
Y'a les mots qui touchent,
les mots qui s'échangent et des motifs à ces mélanges
Y'a le verlan pour les modernes et le Molière bien plus acerbe
Y'a les mauviettes c'est les peureux,
et les motus plus silencieux
Y'a les mocassins que l'on porte et les moquettes que l'on fume
Les mots bien souvent nous motivent à exprimer nos sentiments
On peut maudire ou admirer, l'être et son langage du moment


"Mots pour maux" 2006

Aucun commentaire: