mercredi 29 avril 2015

On l'appelait Dorothée

Je suis dernièrement tombé par hasard sur cette vidéo.
Cela a fait remonter bien des souvenirs.

Frédérique Hoschedé est née le 14 juillet (quel symbole) 1953 (comme moi).

Au début des années 70, elle commence une carrière d'animatrice d'émission pour la jeunesse.

Pendant 24 ans, sur Antenne 2 puis TF1, elle sera l'icone télévisuelle et musicale de deux générations d'enfants.

En 2010, elle fait son retour à la chanson.
Avec, entre autres, ce titre signé Jean François Porry et Gérard Sallesses.

Moment de nostalgie pour celle qu'on appelait Dorothée :

video

dimanche 26 avril 2015

Finn and Charlie are hitched


Tony Breed a créé en avril 2006 un web comic intitulé "Finn and Charlie are hitched" qui nous raconte le quotidien d'un couple gay proche de la quarantaine.

C'est là l'originalité de la chose : on s'éloigne des archétypes du genre qui nous dépeint habituellement des gays dans leur vingtaine voire moins qui vivent plus ou moins difficilement leur sexualité pour examiner de près la vraie vie de deux quadras qui s'aiment et ne sont pas en butte à l'hostilité du monde.

Finn, musclé, rablé et casanier essaye de faire face aux véléïtés de fantaisie de Charlie, plus ouvert sur les autres.

Aujourd'hui éditées en albums les aventures de Finn, Charlie, Candy et son fils gay Corey, Ken son ex, Gus le frère de Finn et bien d'autres, nous entrainent dans une suite d'anecdotes très souvent inspirées par le vécu de l'auteur qui rendent la vie gay plus agréable et normale que la moyenne des créations artistiques pourrait le laisser penser.

Quelques exemples en vo (mais pas trop compliquée à suivre)












jeudi 23 avril 2015

The Big Bang Theory



C'est la série télévisée à la mode à travers le monde. Avec les comédiens les plus cher payés de l'histoire.

Comédie créée par Chuck Lorre et Bill Prady pour la chaine CBS, The Big Bang Theory est lancée en septembre 2007.

La 8ème saison est en cours de diffusion aux Etats-Unis et deux autres sont déjà programmées.
Chacune se compose de 17 à 24 épisodes de 22 minutes selon les saisons.

Les scénaristes semblent avoir dépassé avec brio la notion d'humour américain puisque la série est actuellement diffusée sur tous les continents.

Mais que nous raconte cette sitcom ?

Sheldon Cooper (Jim Parsons), brillant physicien excentrique et certain de son propre génie, partage en colocation un appartement à Pasadena, dans l'agglomération de Los Angeles, avec Leonard Hofstadter (Johnny Galeki), lui aussi physicien. Nos surdoués sont en outre de véritables geeks, passionnés par les nouvelles technologies, les jeux en lignes, la science fiction et les bandes dessinées.
Ils ont pour amis Howard Wolowitz (Simon Helberg), ingénieur en aérospatial juif qui vit encore chez sa mère et Rajesh Koothrappali (Kunal Nayyar), astrophysicien d'origine indienne : si le premier est un dragueur compulsif, le second est incapable de s'exprimer devant une femme.
C'est le point commun des quatre garçons : leur difficulté à nouer des relations sociales normales avec les autres et les jeunes femmes en particulier n'a d'égal que leur capacité scientifique hors norme.
L'arrivée dans l'immeuble de Sheldon et Leonard de la pétillante Penny (Kaley Cuoco), actrice en devenir qui officie comme serveuse au Cheesecake Factory, va compliquer encore leur quotidien.
Au fil des saisons, de nouveaux personnages font leur apparition : Bernadette Rostenkowski (Melissa Rauch), biologiste qui devient la fiancée puis l'épouse d'Howard et Amy Farrah Fowler (Mayim Bialik), neurobiologiste, alter ego de Sheldon et subjuguée par lui.

Les épisodes entraînent le téléspectateur aussi bien dans des parties de jeux de rôles passionnées que dans des explications scientifiques de haute tenue - et parfaitement exactes - que des aventures sentimentales burlesques et délirantes.

Si vous ne faites rien le samedi matin, branchez vous sur NRJ12 et dégustez une batterie d'épisodes comme seule la TNT française sait nous en offrir.

video

lundi 20 avril 2015

Duo : 6 - Barbara et Georges, pour une Dame Brune

En 1967, les radios font passer en boucle cette chanson, écrite à quatre mains par deux poètes :

Barbara et Georges Moustaki brossent le portrait d'une longue Dame Brune qui va envouter la France...

Romane éternelle de deux âmes inspirées qui se sont trouvées au bout d'un long chemin.

video



vendredi 17 avril 2015

Sol, génie du verbe

Né en 1958 dans l'émission de Radio-Canada, "La Boite à Surprises", Sol apparait dix ans plus tard dans le duo de clowns Sol et Gobelet.

Sur une idée du producteur Claude Fournier, le comédien québécois Marc Favreau a développé ce clown clochard au langage décalé et imagé qui réfléchit sur le quotidien et philosophe sur l'existence.

Pendant 30 ans, il se produit sur toutes les scènes de la francophonie, proposant ses textes poétiques, humoristiques et naïfs.

Né à Montréal le 9 novembre 1929, Marc Favreau y décède le 17 décembre 2005.

Vous le constaterez vous même, Sol mélange les mots et prend volontiers un vocable pour un autre.
Mais aucun de ces dérapages n'est jamais gratuits : le substitution apporte toujours quelque chose au propos, l'appuie, le souligne.

J'ai eu la chance de le voir en vrai, au Théâtre municipal de Chelles dans les années '70 dans son spectacle "Je mégalomane à moi même".

Je suis heureux d'avoir enfin trouvé des extraits représentatifs de son art sur Youtube pour vous faire partager mon enthousiasme pour cet immense artiste.

"Le Fier Monde"

video


video

"L'adversité"

video

"L'hôpital est malade"


video

mardi 14 avril 2015

Michael Breyette


Originaire de l'Etat de New-York, dans un milieu conservateur et rural, Michael Breyette ne s'assume comme gay qu'au début des années 90, alors qu'il quitte sa région natale.

C'est avec le XXI° siècle qu'il commence sa carrière de peintre et d'illustrateur.

Aujourd'hui reconnu, il propose des toiles qui s'articulent autour de la plastique masculine, dénudée ou non.

Les garçons représentés par Michael Breyette présentent un même type physique, facilement identifiable : grand, musclé, généreusement équipé quand son sexe est visible, il s'exhibe volontiers et n'éprouve aucun problème quant à sa sexualité ou au qu'en dira-t-on.

Quelques exemples, parmi les plus pudiques :

Stripper
Dunes
In his hands
Masterpiece
Last one in
Selfie
Men's room
Summer at the Lake
Vers la vie nocturne
Northern exposure
Hustler
All the best parts
Pillow fight
Young Turks

samedi 11 avril 2015

Méconnus célèbres : 9 - Valentin Marceau

Parmi tous ces jeunes artistes qui cherchent à se faire une place auprès du grand public, la découverte de Valentin Marceau est, avec celle de Vianney, un coup de coeur des coups de coeur.

J'ai appris par un hasard complet l'existence de ce garçon.

Et pourtant, Valentin, né le 15 juillet 991 aux Lilas, a commencé à jouer de la musique à dix ans et en 2006, il fonde avec son ami d'enfance Marlon Rouet, le groupe de rock BoXon.
Rejoint par son jeune frère Timothée et Jérôme Serey, le groupe se produit dans différents lieux prestigieux de Paris entre 2008 et 2011.

Toutefois, notre Valentin décide de se lancer en solo fin 2011.

Il publie deux singles, "Dansons" puis "L'heure près de toi" et sort son premier album, "A nos amours" en 2013.

Que vous en dire ?
Une écriture personnelle et sensible, des musiques qui naviguent avec élégance entre pop-rock et ballades, une voix qui ne ressemble à personne : un grand coup de fraîcheur sur la chanson française.

"Dansons"

video

"L'heure près de toi"

video

Sortie en 2014, en préambule d'un futur album, "Défendre Alice"

video

mercredi 8 avril 2015

L'Effet Glapion




Comédie de Jacques Audiberti qu'il qualifia lui-même de "parapsychocomédie".


Blaise, médecin à Orléans et Monique, sa femme et assistante se sont mariés un an plus tôt. Au cours d'un dimanche ordinaire ils revivent le dimanche de l'année précédente au cours duquel ils décidèrent de s'unir. Les deux dimanches, l'un du passé et l'autre très présent se superposent. Monique revit et rêve le dimanche passé à partir d'impressions relatives à sa vie présente. Au fil de la pièce, divers personnages (un capitaine de gendarmerie, un bandit...) s'immiscent dans l'intrigue en mêlant étroitement réél et imaginaire, produisant "l'effet Glapion" qui veut que la vie soit faite d'illusions qui sont devenues réalités.

« La vie est faite d'illusions. Parmi ces illusions, certaines réussissent. Ce sont elles qui constituent la réalité »

video

Production
Office national de radiodiffusion télévision française

Réalisateur
Georges Vitaly
Auteur
Jacques Audiberti
Metteur en scène
Georges Vitaly
Interprètes
Jacques Dufilho ; Michel Roux ; Jacqueline Gauthier

dimanche 5 avril 2015

Boxe thaïe

Quelques images issues d'un récent voyage en Thaïlande d'un des spectacles incontournables du pays


La combativité n'attend pas le nombre des années
Des juges attetifs
On prend les paris...
Entre les combats, la sécurité est un peu distraite
 




Ces dames sont aussi de la partie !
 



La minorité musulmane ne s'en laisse pas compter non plus.

jeudi 2 avril 2015

Billy Budd



Les oeuvres lyriques de la seconde partie du XX° siècle provoquent chez moi des réactions diverses et pas toujours louangeuses.

Grâce à Arte, j'ai découvert, par un après-midi maussade, cette exception à la règle de la médiocrité.

Billy Budd est à l'origine une nouvelle d'Herman Melville parue en 1924.


C'est en 1951 que l'écossais Benjamin Britten (1913-1976) en fait un opéra, sur un livret adapté par Eric Crozier et E.M.Forster.


L'histoire se déroule initialement en 4 actes mais une version remaniée en deux actes voit le jour en 1964.


Composition classique dans sa structure narrative, Billy Budd est résolument moderne dans sa partition.
C'est également un cas unique en ce qu'elle est chantée exclusivement par des hommes.

Billy Budd est un jeune matelot qui quitte le navire marchand The Rights of Man pour être enrôlé de force sur le navire de guerre The Bellipotent . À bord de ce dernier, Billy est enrôlé comme gabier de misaine. Il est le plus jeune des matelots et d'une beauté frappante. Il n'a aucun défaut si ce n'est celui de bégayer sous le coup de l'émotion. John Claggart, le capitaine d'armes, a une profonde aversion pour Billy, causée par l'amour qu'il provoque autour de lui et auquel il n'est paradoxalement pas insensible. Il rend compte au capitaine de vaisseau Edward Fairfax « Starry » Vere que Billy complote pour créer une mutinerie. Étant données les récentes mutineries dans la flotte britannique, le commandant Vere est contraint d'écouter ces allégations auxquelles il ne croit pas. Billy est confronté à Claggart pour se justifier. Sous le coup de l'émotion face à ces accusations infondées, Billy bégaye et n'arrive pas à s'expliquer. Impuissant, il frappe alors brutalement Claggart qui meurt sur le coup. Billy est condamné à la pendaison par une cour martiale composée des officiers du navire, à laquelle le capitaine ne peut qu'apporter son témoignage impuissant. Le matelot bénit Vere avant d'être pendu, ce qui évite la mutinerie de l'équipage.


Le propos est une mise en abîme du christianisme : la bonté incapable de s'exprimer est impuissante et condamnée; il expose les difficultés de l'individu face au groupe, l'antagonisme entre l'être et le faire, l'essence et l'action : on peut connaitre la chose juste à faire et être contraint de l'ignorer.
Tout cela baigné dans une homosexualité latente qui n'ose s'exprimer.

Sans doute ce dernier aspect a-t-il motivé Britten et Forster, gays connus et reconnus même sans avoir à sortir du placard...

video


video


video