vendredi 27 février 2015

Death takes a holiday


La Mort se demandant pourquoi les hommes ont si peur de lui, décide de prendre trois jours de congés et de venir les passer parmi les vivants.
Mais sa rencontre avec la jolie Grazia va bousculer ses plans : la jeune femme n'a pas peur de lui et un étrange sentiment se développe entre eux...

Voila le synopsis de la pièce de l'italien Alberto Casella, La Morte in Vacanza, parue en 1924 et inspirée d'une légende attachée à sa maison de villégiature, la villa Josephine à Rocchetta Cairo.

Dix ans plus tard, la pièce fait l'objet d'une adaptation cinématographique dirigée par Mitchell Leisen, avec Fredric March en vedette, sous le titre Death takes a Holiday.


En 1998, nouvelle mouture avec cette fois Brad Pitt pour incarner la Mort dans Meet Joe Black, réalisé par Martin Brest.


Après le succès de leur adaptation de Titanic pour Broadway, le compositeur Maury Yeston et le librettiste Peter Stone, s'attellent à la tâche de faire de Death takes a Holiday, une comédie musicale, avec des dialogues de Thomas Meehan qui a succédé à Stone, décédé.

Le spectacle est créé pour une série limitée de représentations à l'été 2011 au Laura Pels Theatre par la Roundabout Theatre Company.

L'accueil critique est bon et l'enregistrement du musical rencontre un certain succès.
On retrouve tout le charme des grandes productions classiques de Broadway mais mis au goût du jour.

Difficile de trouver des extraits sur le net toutefois.
Voici une petite compilation qui, j'espère vous donnera envie d'en écouter davantage.

video

mardi 24 février 2015

Deborah Colker


Native de Rio de Janeiro, en 1960, Deborah Colker est une danseuse, chorégraphe, directrice de troupe et théoricienne de la danse.

Elle a fondé une compagnie de danse en 1995.
En 2009, elle devient la première femme à concevoir et chorégraphier un spectacle du Cirque du Soleil, "Ovo".

Trois extraits des spectacles de sa compagnie :

"Dinamo"
video

"Rota"
video

"4 por 4"
video


dimanche 22 février 2015

Amir Or


Amir Or, né à Tel Aviv in 1956, est l'auteur de neuf volumes de poésie. 

Amir Or a reçu plusieurs prix israéliens et internationaux de poésie, dont le Bernstein Prize, le Fulbright Award for Writers, le Levi Eshkol Prime Minister’s Poetry Prize, ainsi que le Oeneumi literary prize of the Tetovo International Poetry Festival (2010) parmi d'autres.

Ici

Voici ma déposition :
la cinquantaine, père d’un enfant de six ans (vous ne le voyez pas),
mettant les mots en poèmes, aimé, haï (ne pas voir ça), de fait
une sorte de créature sauvage, ainsi :
coupures à l’âme, rébellion, lèvres
trop sensibles, tous mes yeux
(comme vous voyez), et effectivement
ce qu’un miroir trahit n’est pas plus profond que ce qu’il ne trahit pas,
ce qu’un miroir reflète – est une carte de l’Être à deux dimensions,
encadrant l’apparence du Recherché. Un seul portrait
jetant un coup d’œil sur l’instant depuis la foule de l’âme ;
et l’âme ?
Que puis-je vous en montrer
que vous ne sachiez déjà ? Voici
la tige de blé qui a grandi du néant,
voici
le couteau qui l’a séparée de l’Un.

Epitaphe

Laisse ici ta route, voyageur,
Assieds-toi parmi les mûres et la vigne,
Entre ombre et eau, près de cette pierre blanche,
C'est là que je gis, petit garçon et Empereur.

Ma face marbre froid, mes mains, mes pieds,
Vêtu de lierre et de feuilles mortes,
Moi aussi, j'ai raté le lointain,
Moi aussi jadis j'ai parcouru la terre.

Laisse ici ta route, voyageur,
Ecrase à ma face ces baies sauvages.


Les barbares (deuxième round)
Ce n’est pas pour rien que nous avons attendu les barbares,
ce n’est pas pour rien que nous nous sommes assemblés sur la place centrale.
Ce n’est pas pour rien que nos notables ont revêtu leurs robes officielles
et répété leurs discours en prévision de l’événement.
Ce n’est pas pour rien que nous avons démoli nos temples
et en avons érigé de nouveaux pour leurs dieux ;
tout comme nous avons brûlé avec raison nos livres
qui n’ont rien à dire à des gens comme ça.
Comme annoncé par les prophètes les barbares sont venus,
et ont reçu les clés de la cité des mains du roi.
Mais quand ils sont venus ils ont endossé les vêtements locaux
et leurs mœurs sont devenues celles du pays ;
et quand ils nous commandèrent dans notre propre langue
nous ne sûmes plus jamais quand
les barbares étaient venus vers nous

jeudi 19 février 2015

Méconnus célèbres : 8 - Vianney

Vianney, pseudonyme de Vianney Bureau, est un chanteur, auteur-compositeur français, né à Pau le 13 février 1991.

C'est en écoutant son père jouer de la guitare et chanter Brassens ou Le Forestier qu'il se découvre une attirance pour la musique.

Côté études, Vianney est diplômé en commerce de l'ESG Management School de Paris, et en stylisme de l'Ecole supérieure des arts et techniques de la mode.

Son premier album, Idées blanches, sort le 20 octobre 2014.

12 titres mêlant variété française et pop acidulée façon british avec des textes pailletés d'humour et de recherche littéraire, dirigent Vianney vers les Victoires de la Musique et le Prix Talent tout neuf du groupe M6.

"Je te déteste"
video

"Pas là"
video

"Mon étoile"
video

mardi 17 février 2015

AussieBum

La marque de sous-vêtements masculins AussieBum s'est fait une spécialité des publicités sexy et gay friendly;

On peut toujours rêver devant cette séquence, qu'elle se concrétisera un jour...


video

samedi 14 février 2015

Georgy Kurasov


Georgy Kurasov est un artiste russe, né dans ce qui était à l'époque l'URSS, à Leningrad en 1958.

Si vous pensiez que le cubisme était un style pictural du début du XXème siècle et ne comptait plus aujourd'hui, vous étiez dans l'erreur.

Kurasov en est l'illustration la plus remarquable.

Protégé par le régime communiste, il fait carrière aux USA à la chute de l'Union Soviétique.
Artiste russe pour les américains et peintre étatsunien pour les russes, il se fait néanmoins une place à part dans la monde de l'art contemporain.

Quelques toiles pour votre édification :

 













mercredi 11 février 2015

Betty White is still hot

Betty White est une star du petit écran aux Etats unis.

Née à Oak Park, Illinois, le 17 janvier 1922, cette dynamique nonagénaire a commencé sa carrière en 1947 à la radio avant de participer à différents shows et séries.

Son titre de gloire principal est d'avoir incarné de 1985 à 1992 la naïve Rose Nylund dans la sit-com The Golden Girls.

Elle est titulaire d'un nombre impressionnant de récompenses pour presque toutes ses prestations télévisuelles.

Toujours active, la voici dans un clip musical parodique des vedettes d'aujourd'hui, entourée de garçons bodybuildés et ambigus : il faut dire que Betty est une militante de la cause gay aux Etats Unis.

video

dimanche 8 février 2015

Magic Mike


Magic Mike est un film réalisé en 2012 par le ,cinéaste américain Steven Soderbergh.

L'auteur du scénario, Reid Carolin, qui est aussi le co-producteur, s'est inspiré de la vie de son interprète principal Channing Tatum, qui débuta dans le show business comme strip teaser pour dames à Tampa, en Floride.

video

Mike, strip teaser aguerri, prend sous sa protection le jeune Adam qui débute dans le spectacle.
La rencontre de la vedette avec la soeur de son protégé va bousculer sa vie et le quotidien de la troupe.

video

Outre Channing Tatum qui retrouve les élans de ses 18 ans pour des numéros impeccables,


video

Alex Pettyfer, 
video

Matt Romer,
video

et surtout Matthew McConaughey, livrent des prestations remarquables.

video

Un sympathique divertissement qui a rencontré un tel succès aux USA qu'une suite doit sortir en juillet 2015...

jeudi 5 février 2015

Calvin et Hobbes


L'homme, à gauche, s'appelle William Boyd Watterson et est né à Washington D.C. le 5 juillet 1958.
Il est mondialement connu sous le diminutif de Bill Watterson.

Il se révèle passionné par le dessin dès le lycée où il publie ses créations dans le journal de l'établissement.
Plus tard, devenu caricaturiste politique au Cincinnati Post, il finit, à son grand soulagement, par être licencié.

Le 18 novembre 1985, Universal Press Syndicate accepte de publier la première planche des aventures de ses personnages, Calvin et Hobbes.

Calvin, c'est le petit garçon de 6 ans, à l'imagination débordante et aux interrogations sans rapport avec son jeune âge.
On peut dire que Calvin s'inscrit dans la lignée de Charlie Brown et de Mafalda.
Son alter ego, c'est Hobbes, son tigre en peluche qu'il est le seul à voir comme un animal réel, doué de la parole.
Ce n'est pas sans malice que les deux héros portent le nom de deux personnalités de l'univers philosophique : Jean Calvin, le théologien luthérien et Thomas Hobbes, le représentant du matérialisme.

Là où Bill Watterson est un cas rare, c'est qu'il s'est employé avec la plus farouche énergie à empêcher tout marchandisage de ses personnages.
Et au final, considérant avoir fait le tour de son sujet, il mit un terme à la série par une planche parue le 31 décembre 1995.

Le comics aura été publié, pendant 10 ans, dans 2400 journaux, en 40 langues, et les albums se seront vendus à 30 millions d'exemplaires.

La dernière des nombreuses récompense de l'oeuvre de Watterson fut la remise du Grand Prix de la Ville d'Angoulème en 2014.

Il vit aujourd'hui retiré du monde de la bande dessinée, à Chagrin Falls dans l'Ohio.













Une planche en couleur, dans la forme dite à l'italienne, que Watterson imposa pour élargir le propos du strip :


Et la dernière, comme une porte ouverte vers l'avenir :


lundi 2 février 2015

Jehan Alain


Né le 3 février 1911 à Saint-Germain-En-Laye, Jehan Alain est l'aîné d'une famille de 4 enfants.

Fils du compositeur et organiste Albert Alain, il apprend sur l'instrument fabriqué par son père à apprivoiser un orgue dès l'âge de 11 ans.

Admis au Conservatoire National d'Arts de Paris, le jeune Jehan est l'élève, entre autre, du compositeur Paul Dukas et du maître organiste Marcel Dupré.

Ne se contentant pas d'être un interprète doué, il compose, pour orgue bien sur, le piano, la voix et des musiques de chambres.
Plus de 140 morceaux, écrits sur une dizaine d'années, figurent à son catalogue.

Mobilisé en 1939, il prend part à la bataille des Cadets de Saumur, en juin 1940, où il trouve la mort, en résistant, seul face à un bataillon allemand.

Sa soeur, Marie-Claire Alain, elle même organiste, popularisera son oeuvre jusqu'à sa mort en 2013.

Les Litanies (1937) figurent à ce jour au répertoire de tous les organistes :

video

Messe de Réquiem (1938) :

video

Oeuvre pour choeur (1931) :

video