lundi 28 octobre 2013

La Visite de la Vieille Dame


Friedrich Dürrenmatt était un écrivain et dramaturge suisse de langue allemande, né en 1921 à Konolfingen (Berne) et décédé en 1990 à Neuchâtel.

Son oeuvre la plus jouée au monde est sans conteste "La Visite de la Vieille Dame" écrite en 1955 et créée à Zürich l'année suivante.


Qualifiée par l'auteur de tragi-comédie, elle révèle de façon grinçante la cruauté de la condition humaine et le profond pessimisme et le cynisme de Dürrenmatt.

La petite ville Güllen voit ses finances se détériorer mystérieusement depuis une dizaine d'années. C'est alors que la richissime Claire Zahanassian décide de retourner dans son village natal pour fêter son mariage. Les villageois voient dans cette visite une chance et espère soutirer plusieurs millions à la vieille dame. Mais Claire dévoile ses réelles intentions : elle offrira un milliard si quelqu'un tue Alfred Ill (500 millions pour la ville, 500 millions pour ses habitants). Il était son fiancé et l'avait abandonnée après l'avoir accidentellement mise enceinte. Ill est d'abord surpris quant aux modifications du comportement de son entourage : famille, amis, clients... La crainte et l'angoisse prennent le dessus et le vieil épicier finit par fuir. Mais rattrapé par les habitants, il s'effondre sur le quai de la gare. C'est alors que la milliardaire avoue avoir elle-même racheté les usines de la région pour les fermer et ainsi causer la ruine de la ville. Dans ce climat de tension et d'hypocrisie montantes, Ill se retranche dans son appartement et refuse la proposition de suicide du maire, qui aimerait bien toucher l'argent sans avoir à devenir un meurtrier. Alors que la ville est envahie par la presse venue des quatre coins du monde pour le mariage de Claire, la communauté se réunit pour régler le sort du commerçant. Sans procès ni honneurs, Ill est froidement tué au fond d'une ruelle, sans que l'on sache réellement par qui. La vieille dame remet alors le chèque au maire comme promis, et s'en va, comme si rien ne s'était passé.


video

Aucun commentaire: