dimanche 25 octobre 2015

The Hanging Garden


The Hanging Garden est un film anglo-canadien réalisé en 1997 par Thom Fitzgerald d'après un scénario original de son cru.

Le jeune William - surnommé Sweet William - (Chris Leavins) revient, à 25 ans, chez ses parents, dans une maison isolée de Nouvelle-Ecosse, après 10 ans d'absence pour assister au mariage de sa soeur Rosemary (Kerry Fox).
Il fut un adolescent obèse gay (joué par Troy Veinotte) qui a été surpris par sa grand-mère en pleine relation sexuelle avec son meilleur ami, bisexuel, Fletcher (Joel Keller). Or c'est justement Fletcher que doit épouser Rosemary.
Rejeté par ses parents - surtout son père (Peter McNeill), le jeune Sweet William est contraint de choisir entre le suicide (son corps pendu au grand arbre de la propriété apparait au William adulte pendant tout son séjour) ou la fuite à Londres pour assumer sa différence en toute liberté.
Deux versions de la réalité se juxtaposent : celle où William est mort et où chacun a poursuivi sa vie sans jamais parler du drame et celle du William vivant et épanoui dans sa sexualité et dans laquelle le rejet est toujours palpable et la réconciliation impossible.
C'est finalement, l'amour que lui a conservé sa soeur qui ouvrira la porte du bonheur au héros.

Construit comme un parcours initiatique avec des retours en arrières fantastico-oniriques en inclusion, l'histoire est une réflexion sur la vie et la mort, l'amour, la différence et le rejet; mais aussi comment, malgré un choix difficile, le bonheur, inévitable, advient finalement.
C'est un film très étrange dès le départ à cause précisément de la collision entre les deux réalités possibles et les retours en arrières sans préavis, dans un tableau de famille très tendu.
Allégé de légères touches d'humour, l'intrigue aboutit à une conclusion heureuse et non conventionnelle pour l'époque.

Voici le début de ce film qu'il faut voir et qui a très justement reçu la consécration de nombreux prix au Canada. 

video

Aucun commentaire: