jeudi 17 novembre 2016

Le Rouge et le Noir



Adapter en comédie musicale un des romans phares du XIXème siècle pouvait relever de la gageure.

Comment faire passer un contenu hautement littéraire de ce pavé signé de Henri Bayle, dit Stendhal, sur lequel la plupart des lycéens ont transpiré pendant leur scolarité ?

Publié en 1830 par les éditions Levasseur, le roman nous conte dans une première partie, le parcours de Julien Sorel au séminaire puis comme précepteur dans la famille de Rénal, à Verrières puis à Besançon. La seconde retrace la vie du héros comme secrétaire particulier du marquis de La Mole à Paris.

Critique sociale et intrigue romantique se mêlent dan cet ouvrage, reprenant les idées politiques de l'auteur et son goût pour les amours contrariées par la pression sociale comme par les aléas de l'existence, voire les intrigues et les trahisons.



Le producteur Albert Cohen a répondu à l'appel d'Alexandre Bonstein qui s'est attelé à l'adaptation du livre.


Vincent Baguian et Zazie ont ciselé les textes des chansons, tandis que William Rousseau (qui avait collaboré aux musiques de Mozart, l'opéra-rock et 1789, les amants de la Bastille) et Sorel composent les musiques.



François Chouquet et Laurent Seroussi sont les metteurs en scènes du spectacle avec beaucoup d'habileté et de créativité.



Le télé crochet The Voice fournit une bonne partie du casting :
Côme incarne Julien Sorel;
Haylen est Louise de Rénal;


Yoann Launay joue Géronimo (chanteur dont le rôle est étoffé par rapport au roman);
Julie Fournier, qui campe Mathile de La Mole, Michel Lerousseau (Marquis de La Mole) et Philippe Escabnde (Mr de Rénal) complètent une distribution convaincante.


5 musiciens jouent en live la partition très pop-rock ce qui contribue à dynamiser l'ensemble.
 







Le pari, pour moi, est pleinement réussi.
L'intrigue est respectée, les chanteurs sont à la hauteur et donnent vie à leurs personnages avec talent et classe.
Bons textes, musique dynamique, scénographie astucieuse : je vous laisse juger sur pièces ci dessous.

video

video

video

Aucun commentaire: