samedi 25 février 2017

Scrubs, les barjots à l'hôpital


Créée par le scénariste et réalisateur américain Bill Lawrence en 2001 , la série Scrubs a connu 8 saisons pour la chaîne NBC et une 9° pour ABC soit, au total 182 épisodes de 22 minutes chacun.

L'histoire se déroule au Sacred Heart Hospital et nous fait suivre la formation d'une nouvelle promotion d'internes au travers du récit que nous en brosse John Michael -J.D.- Dorian (Zach Braff), jeune homme immature et sensible qui laisse volontiers son esprit vagabonder au gré des événements.
Avec le futur chirurgien Christopher Turk (Donald Faison), son copain d'université avec qui il partage une amitié fusionnelle,  et son ex-petite amie Elliot Reid (Sarah Chalke), fille de bourgeois fortunés et peu sûre d'elle, il fait face aux humeurs de son mentor, le tyrannique Perceval Ulysse "Perry" Cox (John C.McGinley), médecin compétent mais acariâtre qui a du mal à gérer sa vie et du mielleux et colérique directeur Robert Kelsonovitch "Bob Kelso" (Ken Jenkins). L'infirmière Carla Espinosa (Judy Reyes), d'origine dominicaine, sert d'interface entre les malades, l'équipe soignante et la direction. Elle deviendra la fiancée puis l'épouse de Turk. A côté de cette troupe médicale, plane la silhouette de l'étrange Concierge (Neil Flynn) aux propos et attitudes déconcertantes.


Chaque épisode est construit autour de plusieurs lignes qui se croisent, entrecoupées des pensées imaginaires de J.D. qui génèrent des scènes improbables voire surréalistes.

Décrite par certains comme une parodie des séries médicales comme Urgences ou Dr House, cette sitcom est avant tout comique mais m'élude pas les moments graves voire tragiques, inévitables dans l' univers d'un hôpital où les joies, l'amour et l'amitié côtoient la douleur et la mort.

On rit et on est ému avec ses personnages plutôt attachants en dépit - ou à cause - de leurs défauts, de leurs lâchetés, mais toujours bienveillants et généreux tant entre eux que vis à vis des malades.

Une compilation de bons moments extraits des 7 premières saisons :

video

Un florilège des moments tristes :

video

Et pour vous donner encore plus envie d'en voir davantage, le premier épisode de la saison 1 :

video

Aucun commentaire: