jeudi 27 avril 2017

Hugo Cabret, la magie du cinéma


Le grand metteur en scène américain Martin Scorsese a voulu en produisant et en réalisant ce film faire une oeuvre que sa fille, née en 1999, puisse voir.


En 2010, le producteur Graham King lui parle d'un roman qui pourrait se prêter à ce projet, "L'Invention de Hugo Cabret" de Brian Selznick.


La proposition convient à Scorsese qui depuis longtemps voulait rendre hommage à Georges Méliès, un pionnier français du 7° art, un peu oublié aujourd'hui.


Paris, dans les années 1930.
Après la mort de son horloger de père, Hugo Cabret, un jeune garçon d'une douzaine d'années, vit avec son oncle, qui entretient les horloges de la Gare Monparnasse à Paris.
Quand celui-ci disparait à son tour, Hugo continue clandestinement à prodiguer l'heure exacte aux voyageurs, en évitant l'inspecteur Gustave et Maximilien, son doberman.
Il a hérité un automate de son père : un humanoïde en métal conçu pour écrire avec un stylo.
Mais, il lui manque une pièce essentielle : une clef en forme de coeur.
Pour la trouver et comprendre l'ultime message de son géniteur, Hugo va devoir affronter l'étrange vieux monsieur qui gère un magasin de jouets dans la Gare et au bout d'une quête parfois dangereuse, découvrir un fabuleux secret...

Filmé en 3D, Hugo Cabret met en lumière de jeunes comédiens de grand talent,
Asa Butterfield, Hugo
Chloé Grace Moretz, Isabelle, la filleule du marchand de jouets;
mais aussi de grands comédiens chevronnés :
Ben Kingsley, Papy Georges, le marchand de jouets
Sacha Baron Cohen, Gustave
Jude Law, le père de Hugo...

Les décors de Dante Ferretti, mis en valeur par la photographie en relief de Robert Richardson, la musique magnifique d'Howard Shore, contribuent à faire de ce film, pensé pour une petite fille, une création tous publics, un moment de charme et de perfection extraordinaire.

Ouverture
video

Cachette dangereuse

video

Cauchemars

video

Hommage à Méliès

video

Aucun commentaire: