mardi 20 février 2018

La Chanson Bleue d'une Mandarine

Sous ce titre sybillin, je vous propose de savourer avec moi une madeleine.

Une madeleine qui date de 1974.
Et que je recherche depuis des années sur internet, faute d'avoir jamais eu le disque.

Cette chanson est, à mon goût, une petite merveille.

Oh, pas la musique, un peu variété facile, mais toutefois entraînante et catchy et délicatement orchestrée.

Mais le texte m'était resté en mémoire - au mot près - depuis 44 ans !

Dans un wagon d'un train de banlieue, un garçon et une fille, par des gestes futiles, des regards, des mots simples, brossent le tableau de leur amour.
Le quotidien sordide transcendé par la poésie des sentiments.

Signée par le chanteur-poète-romancier Yves Simon, "Blue song" est l'adaptation d'une chanson italienne de Guido et Maurizio de Angelis, écrite pour le duo Susi et Guy.

En France c'est le groupe Mandarine qui l'a reprise.

Et enfin, ces jours derniers, j'ai trouvé une vidéo sur Youtube !


Sur la buée du train, qui emportait tes rêves
Tu dessinais leau, le vent et puis la mer
Et je me souviens tu parlais de ces mouettes
Qui meurent en silence en suivant les bateaux

Sur la buée du train, je décalque mes rêves
Le tramway du soir où on se rencontrait
Les journaux froissés, les flippers des cafés
Puis les néons morts des vitrines de banlieue

Sur la buée du train, tu apprenais a lire
Des messages anciens collés à des navires
Partis de ma peau vers ta bouche et tes yeux
Vers les vagues de tes cheveux

Quand tu disais je taime, tu ne disais jamais
Je taime aujourdhui, peut-être pas après
Et les mots gravaient leurs empreintes de dents
Sur nos joues blessées par le givre et par le vent

Dans le train, dans lexpress tu traînes tes souvenirs
Je cherche un regard, quelques mots un sourire
Tu cherches déjà une couleur et des yeux
Pour que tu puisses lisser ta vie

Sur la buée du train, qui emportait mes rêves
Tu dessinais leau, le vent et puis la mer
Et je me souviens tu parlais de ces mouettes
Qui meurent en silence en suivant les bateaux

Aucun commentaire: