samedi 28 avril 2018

Esperame en el cielo , doubler Franco


Quand on vit dans un pays soumis à un régime politique autoritaire, il ne fait pas bon ressembler au dictateur en place.
Paulino Alonso (Pepe Soriano) en fait l'amère expérience.
Un matin, à la fin des années 50, il est enlevé par les services spéciaux du Général Franco.
Son conseiller en sécurité, Alberto Silsoles (Jose Sazatomil) a persuadé le Generalissimo de se faire remplacer dans les cérémonies officielles par un sosie afin de se préserver des risques d'attentat.

Paulino, qui n'est pas un sympathisant du régime, apprend néanmoins les gestes et attitudes du tyran.
Sa femme Emilia (Chus Lampreave), comme ses amis, le pense mort.

Toutefois, à la faveur d'un film d'actualité au cinéma, Emilia va comprendre que son mari est bien en vie et deviner la supercherie.
Après l'avoir revu secrètement une dernière fois, elle n'en soufflera mot à personne et communiquera de loin avec Paulino par des petits signes dans les reportages d'information.

Au final, on apprend que l'opération a été un tel succès que à la mort réelle de Franco, en 1968, c'est Paulino qui le remplaça et finit enterré à la Valle de los Caidos.


Ce long métrage espagnol anti-franquiste est réalisée par Antonio Mercero, sur un scénario qu'il a signé avec Roman Gubern et Horacio Valcarcel.

Il est sorti en salles en 1988.

Comédie romantique sur fonds sociétal, "Attends moi au ciel" (en français) est une agréable fantaisie politique bien jouée et réalisée avec soin et empathie pour les personnages.

A voir sans faute.





Aucun commentaire: