samedi 15 octobre 2011

Carlo

Les 20 et 21 juillet 2001 s'est tenu à Gênes le 27ème sommet du G8.
Du 19 au 22 juillet, des opposants à cette réunion - altermondialistes, écologistes et militants de gauche - ont manifesté dans la ville et ses envions.
La police du gouvernement italien s'est déchaînée dans une répression qui fut qualifiée par Amnesty International de "plus grave atteinte aux droits démocratiques dans un pays occidental depuis la fin de la seconde guerre mondiale" : 600 blessés chez les manifestants.
De plus, 307 militants endormis dans les locaux de l'Ecole Diaz, QG des médias alternatifs, sont arrêtés, séquestrés et torturés par les forces de police pendant toute la journée du 22 juillet.
Plus grave : la répression a fait un mort.
Carlo Giuliani (Rome, 14 mars 1978 - Gênes, 20 juillet 2001), abattu à bout portant par un policier, son corps - semble-t-il encore en vie après le coup de feu - fut écrasé à plusieurs reprises par la voiture des forces de l'ordre.
Le carabinier responsable, à peine plus âgé que sa victime, s'est vu blanchi par la justice italienne.
La Cour européenne des Droits de l'Homme a néanmoins condamné l'Italie pour "manquements graves dans l'enquête sur la mort de Carlo Guiliani" en 2009 et alloué une compensation financière à ses parents et à sa soeur.
Une place de Berne porte désormais le nom du jeune homme.

Le chanteur Quentin Lemonnier,

 

ancien candidat de la "Star Academy 8", a composé, sur un texte de son frère Alexis, cet hommage.
En dépit de quelques maladresses et d'une certaine naïveté dans le style, je suis toujours bouleversé par ce morceau, plein d'émotion et de ferveur.

video

Aucun commentaire: