jeudi 9 février 2012

Ofra Haza

Née le 19 novembre 1957 d'une famille d'origine yéménite, Ofra Haza commence à se produire sur les planches dès l'âge de 12 ans.
Ce n'est toutefois qu'après son service militaire qu'elle s'impose sur la scène israélienne.
Désignée pour représenter son pays au Concours Eurovision en 1983 à Munich, avec le titre "Haï", elle termine deuxième et acquiert alors une reconnaissance qui dépasse le seul Etat d'Israël.
C'est son album "Chants du Yemen" qui lui vaut la gloire internationale : la chanson "Im nin'alu" se classe dans différents charts mondiaux et lui permet de collaborer dès lors avec les plus grandes vedettes pop de l'époque. Led Zeppelin, Iggy Pop ou encore Lou Reed, Sinéad O'Connor, Sarah Brightman, Paula Abdul et même Khaled, réclament sa participation à certains de leurs titres.
Ses chansons illustrent plusieurs films, "Dick Tracy", "La Reine Margot" ou "Le Prince d'Egypte".

En 1995, elle participe aux festivités célébrant le Prix Nobel de la Paix de Yitzakh Rabin.
Adulée dans tout le Moyen Orient, elle décède le 23 février 2000 des suites d'un sida contracté après une transfusion sanguine contaminée, plongeant le peuple d'Israël dans la douleur.
Outre sa voix exceptionnelle, son extraordinaire beauté et sa générosité en ont fait une icône nationale.
Retour sur le titre qui en fit une star planétaire : "Im nin'alu" d'après un poème hébreux du XVIIème siècle du au rabbin Shalom Shabazi qu'Ofra Haza mit en musique elle même.

video

Aucun commentaire: