dimanche 9 janvier 2011

La Folle de Chaillot

Cette pièce de théâtre, la dernière de Jean Giraudoux est un concentré d'anticipation et l'illustration du caractère visionnaire de son auteur.

Dans cette histoire, ce sont des femmes qui prennent les choses en main pour sauver le Monde, Paris en l'occurance, de la voracité d' hommes d'affaires sans scrupules qui veulent...y forer des puits de pétrole !
Les "Folles" des principaux quartiers de la Capitale vont mener un combat sans pitié contre cette horde affublée de tous les maux et crimes sociaux imaginables : corruption, trafic, chantage et terrorisme, tout leur semble bon pour arriver à leurs fins. Mais c'est sans compter avec la détermination des rêveurs, des idéalistes, des poètes, des amoureux...et des folles !
Dans sa langue si particulière, toute en délicatesse et en poésie, Giraudoux nous livre un hymne à l'amour authentique de la vie, à sa beauté, à la primauté des sentiments, à la fraternité, à la solidarité des humbles qui peuvent tout s'ils sont unis !
Mi conte philosophique, mi brûlot politique aux accents prophétiques, "La Folle de Chaillot" est une oeuvre qui devrait parler aux lycéens bien davantage que les pièces datées de Molière et consorts : Profs de français, un peu d'audace !

Rédigée pendant l'Occupation, la pièce fût créée le 22 décembre 1945 - après la mort de Giraudoux - par Louis Jouvet et sa troupe.
De grandes comédiennes ont incarné la Folle de Chaillot : Marguerite Moreno, Annie Ducaux, Madeleine Robinson, Judith Magre, Katharine Hepburn et surtout l'inoubliable Edwige Feuillère.


Voici un extrait de la version télévisée qu'en donna Gérard Vergez en 1976 avec Mme Feuillère et la musique originale d'Henri Sauguet.


video

Adaptée par le grand Jerry Herman - celui de "Hello Dolly", de "Mame", de "Funny Girl" et de "La Cage aux Folles" - en comédie musicale en 1969 avec en vedette la géniale Angela Lansbury, "Dear World" reprend le script de la pièce en conservant la subtilité de l'original et une musique "so frenchy" :


video