lundi 11 janvier 2016

Milva

Elle aurait pu figurer dans la catégorie des "divas divines" mais elle est bien au delà.

Comme la France a Edith Piaf, la Grèce Mélina Mercouri, le Portugal Amalia Rodrigues ou l'Argentine Mercedes Sosa, l'Italie a Milva.

Milva c'est l'Italie.
L'Italie du bel canto, de l'humour, de l'amour, de la folie et de la piété, de la misère et des excès.

Née Maria Ilva Biocalti à Goro (Emilie Romagne) le 17 juillet 1939, Milva se produit sur les scènes depuis 1955. En 1959 elle remporte un concours de nouveaux talents avec l'adaptation du Milord d'Edith Piaf.

Avec Mina, la Tigresse de Crémone et Iva Zanicchi, l'Aigle de Ligonchio, elle forme, dans les années 60, le "trio zoologique" de la chanson transalpine, elle qu'on surnomme la Panthère de Goro.

Sa carrière, internationale, sous les auspices des plus grands compositeurs contemporains (de Berio à Théodorakis en passant par Piazzola, Morricone, Lai ou Vangelis) s'achève, pour raison de santé en septembre 2010.

Depuis elle vit retirée de la scène.

"Uomini addosso" à la télévision dans les années 80

video

"Sono Felice" à San Remo en 1990

video

Elle chanta aussi en allemand, "Wenn der Wind sich dreht",

video

en français, "Moi, je n'ai pas peur",

video

comme en espagnol, "Balada para un loco",

video

De Mikis Théodorakis, "Sogno di liberta"

video


à ce somptueux "Ave Maria" d'Astor Piazzola,

video

animal de scène flamboyant, Milva, comme Cesaria Evora, Diane Dufresne, Oum Khalsoum ou Miriam Makeba, est immortelle !

Aucun commentaire: