lundi 19 décembre 2016

Les Trois Cloches

En 1939, en route pour Paris, le poète, chansonnier, compositeur et comédien suisse Jean Villard (Montreux 1895 - Saint-Saphorin 1982) est de passage dans le petit village de Baume-les-Messieurs dans le département français du Jura.

La vue sur la vallée où est nichée la bourgade lui inspire une chanson qui va faire le tour du monde.

Un jour de 1945 où elle donne un récital à Lausanne, Edith Piaf rencontre Villard - ou plutôt Gilles, puisque c'est son nom de scène - et lui réclame une chanson.

Il lui chante alors "Les Trois Cloches". Piaf est enthousiaste. Son ami Jean Cocteau lui conseille de l'interpréter en compagnie d'un groupe vocal masculin qui vient de se former, Les Compagnons de la Chanson.

Enregistrée en juin 1946, la chanson part à la conquête de la planète et le disque se vend à plus d'un million d'exemplaires.

Mais qui est ce Jean-François Nicot dont les paroles nous content la vie ?
Ce patronyme est venu à l'esprit de Jean Villard alors qu'il admirait depuis l'église la vue sur la vallée, posté devant la tombe de François Nicot (1858-1929)...

Je vous propose d'écouter cette oeuvre, qui nous invite à réfléchir sur l'inexorabilité de la destiné humaine, dans une version de 1956, à la RTF, dans l'émission "Le Joie de Vivre" de Henri Spade, consacrée ce soir là à Gilbert Bécaud :


video

Aucun commentaire: