mercredi 25 octobre 2017

Zelimkhan Bakaev


C'est par la reprise de ce titre de Gilany StadnikМичахь хьо лела безам, que Zelimkhan Bakaev s'est fait remarquer dans le concours du prix Vainakh de la découverte de l'année en 2014.

Reconnu dans sa petite république de Tchétchénie (né à Grozny le 23 avril 1992) il s'installe à Moscou pour donner plus d'ampleur à sa carrière naissante.

Il s'inscrit dans un télécrochet national, New Star Factory de la chaîne Muz-tv, au début 2017.

Au mois d'août dernier, il rentre en Tchétchénie pour assister au mariage de sa soeur.
Trois heures à peine après son arrivée, il est emmené par des hommes en uniforme militaire et ne donne plus signe de vie depuis.

Face aux demandes d'information de la famille, les autorités présentent une vidéo honteusement truquée qui voudrait démontrer que Zelimkhan est parti en Allemagne.

En octobre, des associations LGBT révèlent que le jeune artiste a été torturé et assassiné par la police militaire en raison de son homosexualité supposée, quelques heures seulement après son arrestation.

Pour rendre hommage à Zelimkhan, victime de la haine barbare des nazis qui oppriment la Tchétchénie depuis 15 ans, quelques titres qui l'ont rendu célèbre en Russie :

Доьхна Дог


Вог1У Со



Son premier et dernier clip, Нана


Aucun commentaire: