mercredi 15 avril 2009

Bewitched

Imaginée par Sol Saks, cette série américaine a été diffusée sur ABC entre 1964 et 1972 pendant 254 épisodes.

Elle raconte les aventures d'une ravissante sorcière, Samantha, tombée amoureuse d'un simple mortel, Darrin Stephens.
Las, ce dernier d'abord incrédule devant les talents de son épouse, refuse qu'elle les utilise et exige qu'elle entreprenne une vie de simple américaine moyenne.
Endora, la mère de Samantha, désapprouve cette mésalliance et fera tout son possible pour séparer les deux tourtereaux. En vain...
Ajouter un patron un brin tyranique, Larry Tate, une voisine envahissante et atteinte d'espionite aigüe, Madame Kravitz, la cousine sexy de sa femme, Serena, et sa tante Clara, sénile et maladroite, la vie du pauvre Darrin ne sera pas de tout repos. Sans compter les états d'âme de sa propre mère...

Si cette série semble brosser le tableau de l'épouse parfaite telle qu'on la voyait dans les années soixante, je crois qu'il convient de la prendre au second degré.
En effet, le mâle - ici, le "mortel"- est toujours ridicule dans ses prétentions à tout régenter et c'est madame qui le sort des situations les plus incongrues dans lesquelles son obstination l'a fourré.
C'est une critique gentille et pleine d'humour de la vision un peu machiste du couple américain modèle de ces temps pas si anciens.
Et un formidable document de sociologie de cette époque.

Notre sorcière bien aimée est campée avec fraicheur et élégance par la charmante Elizabeth Montgomery. Son mari par deux comédiens successifs : Dick York (1964-69) et Dick Sargent (1969-72); ironie de l'histoire, tous deux décèderont du sida !
La géniale Agnès Moorehead incarne Endora avec la verve et le panache indispensable à ce type de rôle.

Une série sympatique qui nous replonge dans un monde que les moins de 30 ans ne peuvent pas connaitre...

video

2 commentaires:

V à l'Ouest a dit…

Je suis un fan de toujours. D'accord avec tout ce que tu as dit.
J'ai les dévédés à la maison, que je regarde régulièrement. Préférant généralement la VO, je regarde cependant cette série en VF tant le doublage est de qualité. J'adore les voix de Martine Sarcey et surtout de Lita Recio (qui doublait Endora): ses répliques sont savoureuses.

Gérald a dit…

C'est le personnage d'Endora qui m'a fait adhérer à cette série quand j'étais jeunot...je ne connaissais pas le nom de la comédienne qui la doublait : c'est vrai que sa voix "colle" à merveille à l'original !