mercredi 30 novembre 2011

Un mot pour un autre

Jean Tardieu, écrivain, dramaturge et poète français, est né le 1er novembre 1903 à Saint-Germain-de-Joux et mort à Créteil le 27 janvier 1995.
Très tôt en proie à des angoisses métaphysiques, il s'oriente avant tout vers la poèsie, qui l'aide à faire face à sa part sombre.
Le théâtre, bien que primordial dans sa notoriété, ne venant qu'ensuite, en particuliers via la radio.
Grand joueur avec les mots, funambule, voire acrobate du langage, sa pièce la plus célèbre est sans doute
"Un mot pour un autre", écrite en 1951 :

Dans cette pièce en effet, les personnages sont touchés par une « curieuse épidémie » qui leur fait utiliser des mots à la place d’autres de même nature grammaticale mais n’entretenant aucun lien sémantique avec eux. Les conversations paraissent alors dénuées de sens, mais les personnages ne semblent pas s’apercevoir de cette anomalie et continuent à se comprendre parfaitement. « Bref, (…) le seul organe atteint était : le vocabulaire ». Les verbes (sauf « être » et « avoir »), les adjectifs et les substantifs de la pièce de théâtre sont donc remplacés par d’autres. Le tout reste cependant compréhensible, car le contexte et le jeu des acteurs fournissent suffisamment d’indications et que les répliques des personnages sont assez stéréotypées, attendues. Tardieu joue ainsi sur le décalage comique que peut engendrer l’attente d’un mot qui se voit, en fait, substitué par un autre – d’autant plus lorsque le mot substitué et le mot substituant ont des sonorités proches.

Extrait :
« Madame est seule. Elle est assise sur un sofa et lit un livre.
IRMA, entrant et apportant le courrier.
Madame, la poterne vient d’élimer le fourrage…
Elle tend le courrier à Madame, puis reste plantée devant elle, dans une attitude renfrognée et boudeuse.
MADAME, prenant le courrier.
C’est tronc!… Sourcil bien!… (Elle commence à examiner les lettres puis, s’apercevant qu’lrma est toujours là :) Eh bien, ma quille ! Pourquoi serpez-vous là ? (Geste de congédiement.) Vous pouvez vidanger! »


video

Aucun commentaire: