samedi 8 juillet 2017

Anagram, le jeu qui délire

Le 6 février 1985 à 19h45, TF1 présenta un nouveau jeu télévisé à la place des Actualités Régionales, désormais diffusées uniquement sur Antenne 2.

Ce programme avait été proposé par deux néophytes en la matière, Daniel Chabouis et Denis Martinez.

Anagram fait appel à la connaissance, l'intuition et la mémoire en faisant s'affronter deux équipes, composées d’un anonyme et d’une personnalité qui jouent avec les lettres et la culture générale pour remporter des cadeaux. 

La première manche de la partie s’intitule « Alphagram »
À tour de rôle, les participants doivent mémoriser les lettres d’un mot. Sur leur écran, six autres mots défilent ensuite : à eux de dire si ces derniers contiennent les mêmes lettres que le premier.

Au cours de la « Question magique », un illusionniste présente un tour en plateau. 
L’animateur pose ensuite une question commune aux deux équipes. 
La bonne réponse, ou la plus proche (s’il s’agit d’années ou de chiffres par exemple) permet de remporter les points.

Vient ensuite « Betagram »
Dans cette manche, inspirée du Jeu du Pendu, une expression, un titre de chanson ou de film est masqué. 
Chacune leur tour, les équipes proposent une lettre, qui apparaît si elle est contenue dans l’expression à retrouver. 
Elles peuvent alors proposer leur réponse.

En fin d’émission, l’ « Arbagram » met les gagnants à l’épreuve de l’arbalète. 
Il s’agit de viser dans le mille pour gagner les cadeaux!

À noter que tout au long du jeu, deux hôtesses donnent des indices au sujet des questions et expressions. 
Côté connaissance, François Angelier, l'arbitre, apporte des éléments de précision, muni de ses dictionnaires et encyclopédies.
Présenté du 6 février au 29 juin 1985 par le comédien Michel Constantin, Anagram est animé pendant l'été par plusieurs personnalités du spectacle (Gérard Klein, Annie Cordy, Claude Piéplu, Roger-Pierre, Georges Descrières...)


Pendant cette période, on est en présence d'un  jeu sérieux comme tant d'autres.

Tout bascule le 9 septembre.
Pour la rentrée, la chaîne a eu l'idée saugrenue de demander à l'humoriste-comédien Daniel Prévost de prendre la relève.

Et il va en faire un numéro invraissemblable, entre happening loufoque et délire burlesque qui vaudra à TF1 un déluge de protestations, entraînant le programme vers une fin prématurée, le 20 décembre 1985.

Moins d'un an à l'antenne, mais ceux qui l'ont suivie gardent un souvenir reconnaissant à l'histrion génial de les avoir fait bien rire, du lundi au samedi juste avant le Journal de 20 heures !

Voici, en deux parties, l'émission avec Sim :


video


video

Et pour terminer, deux florilèges des extravagances du sieur Daniel Prévost :


video


video

Aucun commentaire: