mercredi 11 février 2009

11 février

Mon cher Frédéric,

Ca fait 49 ans aujourd'hui que tu es venu au monde.

J'ai encore devant les yeux la fenêtre de la maternité de l'hôpital de Meaux que je fixais avec émotion en tenant la main de grand mère. J'étais trop jeune pour pouvoir monter rendre visite à maman et c'est ainsi que je t'ai vu pour la première fois, dans ses bras, derrière la vitre de sa chambre.

J'ai aussi dans l'oreille les cris de Yves, notre benjamin, quand tu lui as refermé sur les doigts la chaise longue avec laquelle il voulait jouer... pour qu'il ne se fasse pas mal ! J'en ai été malade pendant trois jours !

Et cette fin d'après-midi quand tu m'as interpelé, au sortir de je ne sais plus quel garage à vélos ou local à poubelles, pour me dire que tu avais fait l'amour avec une fille pour la première fois : tu rayonnais ! Comme dit si bien Sardou, tu "avais avalé la lumière" !

Ce jour aussi, où après mon coming-out, tu m'as accompagné en voiture pour aller chercher celui qui allait partager ma vie pendant 6 ans et devenir un membre de notre famille : on n'a pas parlé de ça en chemin, mais ce non-dit valait pour moi, qui appréhendais ta réaction, tous les discours du monde !

Tes enfants, Mickaël et Jennifer. Ton chien, Stiff. Tes chats...
Et le reste...

49 ans que tu es arrivé.
Et dans huit jours, 3 ans que tu es parti !

Tu sais, j'ai un peu moins peur de devoir y aller un jour maintenant que je sais que tu m'y attends...

Bon anniversaire, frangin !

2 commentaires:

JeanMarc of Meaux a dit…

C'est très joli, ce que tu écris, Gérald... Et profondément bouleversant....

Bon, allez, on a bien le temps de franchir le pas, hein... ! Il faut remettre ça dans les projets à long, long terme...! On a tant d'autres choses à faire avant...

Gérald a dit…

je n'ai pas dit que j'avais hâte d'y aller, seulement que je suis plus serein maintenant à cette idée...