jeudi 11 juin 2009

Bleu

Premier volet sorti en 1983 de la trilogie de Krzysztof Kieslowski, "Bleu" - sous titré "Liberté" et qui précède logiquement "Blanc" et "Rouge" - est inspiré par la devise nationale française et ses couleurs symboliques.

Les trois films ont un lien, ténu mais réél, toutefois, ils peuvent se voir indépendamment les uns des autres.

Juliette Binoche fait une composition remarquable dans ce personnage d'une compositrice qui perd son mari et sa fille dans un accident de voiture.

Outre le propos, sur l'imposture, le drame de perdre ce qui vous est le plus cher, comment vivre après un deuil, une perte de repère aussi importante est-elle un point de départ pout une vie nouvelle (liberté) ou une illusion... la musique envoutante de Zbigniew Priesner et la composition visuelle des images, j'allais dire virtuose, font de ce film une perle rare, un bijoux précieux qui élève de façon certaine le cinéma au rang d'art majeur.

Rarement, un film à sa première vision, m'a fait autant d'effet : vous savez, le genre "rester pétrifié devant le poste de télé, sans bouger, même pas pour aller boire un coup ou faire pipi"... et quand le générique de fin commence à dérouler, se dire "Déjà ?"...

video

video

Aucun commentaire: