mardi 6 juillet 2010

Prague

On connait bien Rika Zaraï, chanteuse israélienne et ancien sergent chef de Tsahal.

Quand on se moque d'elle et de ses remèdes de bonne femme à base de bains de siège, on oublie un peu vite qu'elle fut victime en 1969 d'un terrible accident de la route.
Après 6 jours de coma et 8 mois d'immobilisation, en dépit d'avis médicaux plus que réservés, elle a totalement récupéré après 3 ans, grâce, entre autre, aux médecines dites "parallèles".

Son répertoire parfois facile et bon enfant, toujours entrainant après cet épisode dramatique de sa vie, occulte souvent quelques chansons dont n'importe quel auteur "sérieux" serait légitimement fier.

Je me souviens, en 1989, pendant la Révolution de Velours, l'avoir entendu chanter à la télé, en direct et en duplex avec la capitale tchèque qui célébrait la liberté et l'accession à la Présidence de Vaclav Havel, ce petit bijou, créé en 1966 :

Paroles de Jacques Plante, sur une musique de Rika Zaraï : Prague

video

Aucun commentaire: